Entre Hollande et la jeunesse, une réelle incompréhension

le
4
Entre Hollande et la jeunesse, une réelle incompréhension
Entre Hollande et la jeunesse, une réelle incompréhension

« Je ne veux être jugé que sur un seul objectif : est-ce qu'au terme du mandat qui me sera, si les Français le veulent, confié, les jeunes vivront mieux en 2017 qu'en 2012 ? Je demande à être évalué sur ce seul engagement, sur cette seule vérité, sur cette seule promesse ! » C'était au meeting du Bourget, le 22 janvier 2012. Le candidat François Hollande était loin de se douter que, quatre ans plus tard, les jeunes seraient dans la rue, lui assénant : « Hollande, t'es pire que Sarkozy ! »

Certes, il y a le bide du contrat de génération qui devait aider les jeunes à trouver leur place dans l'entreprise et les seniors à y rester. Dans son rapport de 2015 intitulé « Génération radicale », le député PS Malek Boutih rappelait une vérité : « Entre 1,6 et 1,9 million de jeunes, soit 13,1 % des 16-25 ans, sont sans emploi et sans formation. » Plus d'un jeune sur deux occupe un emploi précaire.

Un miroir sans complaisance

Les leadeurs étudiants, pourtant politiquement proches du PS, tendent au président un miroir sans complaisance : « On s'est fait marcher dessus pendant quatre ans, résumait le président de l'Unef, William Martinet, à la veille de la première mobilisation du 9 mars contre la loi El Khomri. On tient notre revanche. Le seul moment où les jeunes peuvent prendre la parole, c'est lorsqu'ils descendent dans la rue ! »

Et pourtant, le président a tenu, ou du moins initié, nombre de ses engagements pour la jeunesse. « Quand on est arrivés, les classes fermaient, aujourd'hui elles rouvrent », plaide un conseiller. Sans compter les 420 M€ prévus pour l'extension de la garantie jeunes. En début de semaine encore, le Premier ministre sortait le carnet de chèques pour la prolongation des bourses de certains étudiants (130 M€ par an). Et mercredi, dans le projet de loi Egalité et citoyenneté s'est niché un nouveau droit : « Tous les jeunes de 16 à 25 ans pourront ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • serge537 il y a 8 mois

    il etait le premier dans la rue avec eux pour manifester ... mais cetait avant

  • M8252219 il y a 8 mois

    4 ANS et toujours trop de parlementaires le double par habitant que nos voisins.Le sénat qui nous coûte une fortune.L'inégalité grandissante entre les salariés des régimes spéciaux (sncf et edf en faillite) et ceux du privé. Gaspillage sociale des charges payées par les salariés et les entreprises .TOUJOURS PAS DE TVA SOCIALE tous les français et d'autres en bénéficient TOUS doivent participer à son financement.

  • M8252219 il y a 8 mois

    Plus mou que mou c'est liquide et ça disparaît.

  • M9941825 il y a 8 mois

    Le bilan de Hollande quant à la jeunesse est à l'image de celui de William Martinet soit 4 ans de perdu malgré le gaspillage de l'argent de poche