Entre Fillon et Copé, la délicate paix armée

le
0
En coulisses, le premier ministre et le patron de l'UMP continuent de se mener une guerre feutrée.

Ils avaient mis en scène leur réconciliation, le 6 mai, autour d'un déjeuner. Sourires et poignées de main, à l'entrée d'un restaurant parisien, devant les photographes. Un cadeau de François Fillon et Jean-François Copé à Nicolas Sarkozy, pour le jour anniversaire de son élection à l'Élysée, le 6 mai 2007. Il était devenu urgent de faire la paix, après la violente charge télévisée du patron de l'UMP qui, le 28 mars sur Canal +, avait reproché à Fillon de «ne pas jouer collectif» sur la laïcité ou les consignes de vote pour le second tour des cantonales.

Mais au-delà du joli cliché, le premier ministre et le secrétaire général de l'UMP, rivaux pour l'après-2012, restent à couteaux tirés. Une partie des députés UMP se montre plus critique à l'endroit de Fillon ces dernières semaines ? Pour les fillonistes, c'est le résultat du «travail de sape» mené par Copé et ses proches. «Fillon est conscient que Copé cherche à l'affaiblir», confie un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant