Entre Aubry et Royal, le retour des échanges aigres-doux

le
0
La présidente de la région Poitou-Charentes n'a pas apprécié les commentaires de la première secrétaire du PS l'exhortant à la «patience» concernant la date de déclaration de candidature des autres prétendants à la primaire.

Le nouvel épisode de la «guerre des dames» entre Martine Aubry et Ségolène Royal était fait de sous-entendus. Lorsque, par exemple, la présidente de Poitou-Charentes entrait en campagne en critiquant à mots-couverts «l'inertie» en politique, la patronne du PS répliquait une semaine plus tard en ironisant sur «le clapotis des vagues». Mais alors que le rythme de la campagne des primaires s'accélère sous l'impulsion de Ségolène Royal, la rivalité entre les deux concurrentes éclate peu à peu au grand jour.

Invitée lundi soir au Grand Journal de Canal+, Martine Aubry a lancé une attaque nominative à l'encontre de l'ex-candidate à la présidentielle : «Elle est un petit peu impatiente là, Ségolène», a-t-elle lâché. Avant de nuancer : «Elle avait décidé d'être candidate, elle en a tout à fait le droit, et je le respecte profondément». Las, la pique n'est pas passée inaperçue et Ségolène Royal ne l'a visiblement pas appréciée : «Je trouve tout cela

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant