Enseignement supérieur et recherche : un budget «sécurisé»

le
0
La somme annuelle dépensée par étudiant est passée de 8430 à 11430 euros entre 2007 et 2012.

Dans le contexte de crise de la dette qui oblige à une contraction généralisée, l'Enseignement supérieur et la recherche font toujours figure de privilégiés, même si les années fastes sont passées. «Pas de rigueur aveugle», se félicite-t-on rue Descartes, même si «tout le monde participe à l'effort collectif». Sur la période 2007-2012, l'engagement de Nicolas Sarkozy de consacrer 9 milliards d'euros à l'Enseignement supérieur et à la Recherche est dépassé puisque les sommes atteignent 9,387 milliards, hors plan de relance et investissements d'avenir. La somme annuelle dépensée par étudiant est donc passée de 8430 à 11.430 euros, la hausse se faisant au profit quasi exclusif des universités. Et le ministère de Laurent Wauquiez est toujours exempté de RGPP : pas de suppressions de postes dans les établissements d'enseignement supérieur.

On peut donc noter pour 2012 une augmentation des crédits budgétaires de 428 millions d'euros (en autorisation d'engag

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant