Enseignants : Peillon peut-il les augmenter?

le
0
Interviewé sur RMC, Vincent Peillon a laissé planer le doute en évoquant une « revalorisation du métier ». Celle-ci pourrait être financière, à condition d'avoir préalablement revu la délicate question des statuts.

S'agit-il d'une revalorisation financière? Les déclarations de Vincent Peillon ce matin sur RMC ont interpellé les professeurs. Le ministre, qui lançait aujourd'hui sa grande campagne de recrutement à Paris III, s'est dit prêt à ouvrir des discussions sur «la revalorisation du métier». «Je suis prêt, à partir de janvier 2013 à ouvrir la grande négociation qu'il n'y a jamais eue sur les contenus, les carrières, le temps de travail et la question d'une revalorisation».

Derrière ces propos apparemment évasifs, une question bien concrète: celle du statut des enseignants défini par une loi remontant à 1950 - à savoir une époque où seuls 20 % des élèves d'une classe décrochait le bac - et de leurs obligations de service, fixées de manière hebdomadai...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant