Enseignants : le défi du recrutement

le
0
L'avenir des écoles supérieures du professorat et de l'éducation est étroitement lié au défi du recrutement des futurs enseignants.

Les deux ministres pilotant le dossier des «Écoles supérieures du professorat et de l'éducation», qui ouvriront officiellement leurs portes au 1er septembre et se substitueront aux IUFM, ont prévenu. «Tout ne sera pas parfait»… «Il s'agit d'une année de rodage».

La gestion complexe de différentes populations d'étudiants, en cette phase de transition, va se combiner au défi du recrutement. Le ministre de l'Education nationale, qui a ouvert cette année quelque 43.000 places au concours, via deux sessions (22.100 postes pour le concours classique actuel, ouvert aux bac + 5 et 21.530 pour le concours dit «exceptionnel», ouvert aux bac + 4), risque de se frotter à la crise du recrutement. Une crise marquée dans le premier degré par des académies déficitaires et dans le second degré par des disciplines, telles que les m...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant