Enseignants : la répartition des suppressions de postes

le
0
INFOGRAPHIE - Luc Chatel assure que «la France compte 35.000 professeurs de plus et 500.000 élèves de moins qu'en 1990».

Le projet de répartition par académie des suppressions de postes dans l'éducation nationale a été rendu public vendredi, à quelques jours des vacances de Noël, comme les années précédentes. Sans surprise, ce sont les plus grosses académies qui payent le plus lourd tribut en nombre mais pas forcément en proportion, notamment pour des raisons démographiques ou des effets de seuil. Versailles perd ainsi 260 postes de professeurs dans le secondaire, ce qui représente 0,89% d'enseignants en moins contre 131 suppressions de postes à Limoges, soit 3,93% de postes en moins. Seule l'académie de Guyane hérite de 50 postes supplémentaires.

 

 

Le projet de loi de finances 2012, adopté la semaine dernière en nouvelle lecture par l'Assemblée nationale, prévoit la suppression de 14.280 emplois. Ce projet est calqué sur les budgets précédents avec la suppression de plusieurs milliers de postes d'enseignants. Des 29 académies sur 30 qui vont perdre des p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant