Enseignants : la Cour des comptes dénonce un problème de gestion

le
9
Enseignants : la Cour des comptes dénonce un problème de gestion
Enseignants : la Cour des comptes dénonce un problème de gestion

L'attaque est cinglante et majorité comme opposition en prennent pour leur compte concernant leur politique en matière d'éducation nationale. «Le problème n'est pas celui du nombre d'enseignants ou d'une insuffisance des moyens» juge la Cour des comptes dans son rapport «Gérer les enseignants autrement», publié ce mercredi. Et d'appuyer son point de vue en affirmant que la suppression de 80.000 postes sous le précédent quinquennat ou la création de 60.000 postes en cinq ans décidée par François Hollande «sont vaines si elles se font à règles de gestion inchangées».

C'est «l'utilisation des moyens existants qui pose problème : la gestion des enseignants se caractérise en effet depuis de nombreuses années par de multiples dysfonctionnements», dit encore la Cour. Un rapport qui s'appuie sur l'analyse de la gestion des enseignants dans les académies de Bordeaux, Lille, Limoges, Nantes et Versailles.

Les Sages ne se satisfont pas de ce seul état des lieux. Ils proposent quatre axes de travail pour «une réforme d'ensemble».

Plus de souplesse dans la gestion des ressources humaines

Première piste de réforme : «redéfinir» le métier des 837.000 enseignants (pour quelque 12 millions d'élèves). La Cour des comptes déplore ainsi qu'aujourd'hui seules les heures de cours, devant les élèves, figurent dans leurs «obligations de service». Comme si elle voulait prévenir un blocage du côté du corps enseignant, la Cour préconise dans la foulée de «mieux valoriser» les enseignants. Et d'appuyer cette deuxième proposition sur des chiffres : sur les traitements perçus en 2009, selon l'Insee, «la rémunération nette annuelle des enseignants est inférieure de 35% à celle d'un cadre non enseignant de la fonction publique».

Les deux autres axes de travail prônés par les sages de la rue Cambon concernent la gestion des ressources humaines. L'affectation des enseignants, disent-ils, doit se faire «en fonction de la...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le mercredi 22 mai 2013 à 22:16

    1ère piste, supprimer leurs supers privilèges sur leurs retraites, qu'ils cotisent et recoivent une retraite identique que dans le privé !Ils travaillent actuellement 200 heures de moins par an qu'en Allemagne pour un salaire quasi identique, ou est l'erreur !

  • janaliz le mercredi 22 mai 2013 à 21:59

    Ah bon le mammouth est mal géré. Eh bien, pour une nouvelle, çà c'est une nouvelle... Va-t-on modifier les procédures de nomination et d'avancement en supprimant l'aval syndical... Ce serait une sacré avancée... Mais je n'ose croire à cette perspective...

  • M7361806 le mercredi 22 mai 2013 à 21:17

    Des priviligiés qui vivent dans un monde clos en dehors des réalités économiques.

  • fbordach le mercredi 22 mai 2013 à 21:06

    Non, on nous aurait, une fois de plus, menti! Un ministère aux résultats aussi époustouflant, que tous les pays évolués nous envient mal géré, allons ce sont des billevesées...

  • M898407 le mercredi 22 mai 2013 à 20:04

    Alors que va faire Peillon avec son "mamouth" auquel personne n'ose s'attaquer ? Un bon point de plus pour le président de la Cour des Comptes, qui manque malheureusement de pouvoir de sanction dans nos institutions !

  • M8637171 le mercredi 22 mai 2013 à 17:20

    cela me donne un peu le moral; Il y a au moins une institution en france qui arrive à dire la vérité sur des sujets essentiels. ceci montre une fois de plus l'extraordianire démagogie, électoralisme et irresponsabilité de Hollandouille et de sa clique de tarés.

  • Ross007 le mercredi 22 mai 2013 à 17:00

    La réaction de Vincent Peillon, ministre dit-on, est assez savoureuse.

  • PLIX2010 le mercredi 22 mai 2013 à 16:24

    Une fois de plus, la Cour des Comptes rend justice aux orientations de Sarkozy!!!...et donne tort à Hollande, qui détricote...

  • jeepinv le mercredi 22 mai 2013 à 13:01

    Quand le mammouth sera dégraissé, il pourra faire un peu de gym...