Enrico Letta plaide en faveur de l'Europe

le
0
Le président du Conseil italien veut, en dépit de la crise, placer son pays à l'«avant-garde de la construction des États-Unis d'Europe».

Enrico Letta ne donne «pas plus d'importance que cela» aux condamnations judiciaires de Silvio Berlusconi. Au lendemain du rejet de son pourvoi par la Cour constitutionnelle contre sa condamnation à quatre ans de prison et cinq ans d'inéligibilité pour «fraude fiscale», le président du Conseil italien affirme que son gouvernement d'union nationale «est stable et concentré sur ses objectifs». «Je ne crois pas que ces condamnations auront des conséquences de quelque type que ce soit», estime-t-il.

Silvio Berlusconi a lui-même versé de l'eau sur la braise qui couve au sein de son parti, le PDL, en réaffirmant que «notre soutien au gouvernement ne doit pas être remis en cause».

Relancer la consommation

Pour sa première conférence devant la presse étrangère un peu plus de deux mois après son accession au pouv...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant