Enquête sur un projet de contrat de Total en Libye

le
0
ENQUÊTE SUR DES SOUPÇONS DE CORRUPTION EN MARGE D?UN PROJET DE CONTRAT DE TOTAL EN LIBYE
ENQUÊTE SUR DES SOUPÇONS DE CORRUPTION EN MARGE D?UN PROJET DE CONTRAT DE TOTAL EN LIBYE

PARIS (Reuters) - La justice française enquête depuis l'été dernier sur de possibles faits de corruption en marge d'un projet de contrat gazier de Total en Libye, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Les soupçons de "corruption d'agent public étranger, recel et complicité" sont apparus dans le cadre de l'enquête des juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire sur le volet financier de l'affaire Karachi.

L'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine était intervenu dans ce contrat, a-t-on précisé de même source.

Total n'a pas souhaité faire de commentaire dans l'immédiat.

Le projet de contrat portant sur l'exploitation d'un important champ gazier en Libye, négocié en 2008, n'a jamais vu le jour.

Mais il aurait donné lieu au versement de près de 10 millions de dollars vers une société contrôlée par l'homme d'affaires. Les juges d'instruction cherchent à savoir si une partie de cette somme n'a pas servi à rémunérer un haut responsable libyen.

Mis en examen dans le volet financier de l'affaire Karachi - portant sur des contrats d'armement entre la France et le Pakistan et la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995, Ziad Takieddine a été remis en liberté sous contrôle judiciaire après plusieurs mois de détention provisoire.

Il a en outre été renvoyé en correctionnelle pour faux témoignage dans le cadre de ce dossier.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant