Enquête sur un contrat entre EDF et une société de conseil

le
0
EDF VISÉ PAR UNE ENQUÊTE POUR ABUS DE BIEN SOCIAL
EDF VISÉ PAR UNE ENQUÊTE POUR ABUS DE BIEN SOCIAL

PARIS (Reuters) - Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire au sujet notamment d'une convention passée en 2010 entre le PDG d'EDF et une société de conseil, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

L'enquête pour "abus de bien social, complicité et recel de ce délit" a été confiée à la brigade financière, a-t-on précisé, confirmant une information du Monde.

Elle vise à vérifier des faits signalés par la Cour des comptes.

La justice s'interroge notamment sur une convention passée en 2010 entre le PDG d'EDF, Henri Proglio, et la société de conseil Tixmer, créée en 2008 par André Merlin, alors également président du conseil de surveillance d'ERDF (Electricité réseau distribution France), filiale d'EDF, explique le quotidien.

Les magistrats "se demandent si la rémunération - dont on ignore pour l'instant le montant - touchée par M. Merlin dans le cadre de la prestation de service rendu par sa société de conseil n'est pas en contradiction avec les règles d'indépendance d'EDF", écrit Le Monde.

André Merlin, actuel président du conseil de surveillance de Réseau de transport d'électricité (RTE), autre filiale d'EDF, a dit au quotidien qu'il s'agissait "d'un contrat signé entre Henri Proglio et (lui-même) pour du conseil en stratégie".

Il a indiqué avoir exercé ses fonctions au conseil de surveillance à "titre bénévole".

Sollicité par Reuters, EDF n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

Chine Labbé, avec Michel Rose, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant