Enquête sur les rails sabotés en Savoie

le
0
La piste des opposants à la ligne TGV Lyon-Turin est étudiée par les gendarmes.

Les actions violentes que provoque en Italie le projet de TGV Lyon-Turin sont-elles en train de passer les frontières et de gagner la France? Une opération de sabotage a été menée ce samedi contre les lignes SNCF en Savoie provoquant une belle pagaille en ce jour de chassé-croisé vers les stations de ski. Une centaine de trains ont accusé un retard d'une heure environ pénalisant ainsi près de 30.000 voyageurs.

C'est vers 5h30 du matin que les gendarmes ont été avisés que des feux, localisés sur trois points distincts autour de Chambéry, s'étaient déclarés le long de la ligne TGV. Croyant tout d'abord avoir affaire à un énième vol de métaux, les enquêteurs, une fois sur place, ont constaté qu'il s'agissait d'actes de vandalisme. Les câbles servant à la signalisation avaient été incendiés. Pour se faire, les auteurs avaient déplacé les coffres de béton qui couvrent les tranchées abritant les câbles et le feu avait pris avec des chiffons imbibés d'essenc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant