Enquête sur les "cartels du lait"

le
1
Les groupes industriels ont trouvé le moyen de s'enrichir, au détriment des petits producteurs de lait.
Les groupes industriels ont trouvé le moyen de s'enrichir, au détriment des petits producteurs de lait.

L'élevage français est en crise, les paysans désespérés. Un livre* qui sort le 4 février raconte comment certains grands groupes laitiers ont transformé l'agriculture pour leur seul profit, laissant sur le carreau une majorité d'éleveurs. Écrit par une ingénieure agronome et un journaliste, il raconte les dessous de la fin des quotas laitiers, explique pourquoi le lait se vend désormais en pièces détachées, revient sur le scandale du « cartel des yaourts », ou s'intéresse encore à la façon dont le lobby de l'industrie agroalimentaire a réussi à nous faire consommer « 3 produits laitiers » par jour? Leurs auteurs répondent au Point.

Le Point : Vous évoquez au début du livre le S.O.S. écrit en octobre par un éleveur laitier qui vient de recevoir un courrier de Danone. Que dit cet appel à l'aide ?

Elsa Casalegno et

Karl Laske : C'est un producteur du Sud-Ouest qui a envoyé, fin octobre, aux journaux, la copie de la paie de lait, avec quelques explications au verso, et en appelant à l'aide. Son coût de production pour une tonne de lait est de 360 euros. À 287 euros, le prix payé par Danone, il perd donc 73 euros par tonne de lait produit. Soit 2 920 euros pour le mois. Aujourd'hui, la plupart des laiteries ont encore baissé le prix du lait qu'elles paient aux producteurs. Lactalis...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 10 mois

    dans les zone fromagères des alpes, les 1000 litres sont au dessus de 500 euros... A l'ouest, ils voulaient des volumes, ils les ont ...mais quand on gère, on veut d'abord de la marge !!!! Ingénieurs agro, retournez à l'ecole...