Enquete sur le refus d'embarquement de sourds a bord d'un vol

le
0

MARSEILLE (Reuters) - Le gouvernement francais a demande jeudi l'ouverture d'une enquete sur les circonstances du refus d'embarquement de 22 personnes sourdes ou malentendantes sur un vol de la compagnie Air Mediterranee entre la France et la Turquie.

Thierry Mariani, le ministre en charge des transports, a demande a la Direction generale de l'aviation civile (DGAC) de "faire toute la lumiere sur les conditions exactes de cet incident" qui a amene le commandant de bord a refuser lundi l'acces du vol Marseille-Bodrum aux 22 passagers.

"Plusieurs operateurs sont impliques dans cet incident: le voyagiste, le transporteur francais Air Mediterranee au nom duquel ont ete emis les billets, et le transporteur grec Hermes, filiale d'Air Mediterranee, charge d'effectuer le vol", a precise le ministere dans un communique.

D'apres les premiers elements de l'enquete, le commandant de bord n'aurait ete prevenu du handicap des passagers qu'au moment de l'embarquement.

"Les consignes de securite de la compagnie Hermes (...) ont ete appliquees par le commandant de bord. Ces regles strictes prevoient en effet un renfort de personnel commercial de bord en presence de voyageurs handicapes, ce qui n'avait pas ete prevu", dit encore le communique.

Il appartiendra donc a la DGAC de determiner si "les normes en vigueur ont bien ete respectees", notamment "si les passagers atteints de surdite doivent recevoir un traitement adapte au titre des reglements relatifs a la securite aerienne".

Jean-Francois Rosnoblet, edite par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant