Enquête sur le ministre russe de l'Economie: d'autres suspects pourraient être inquiétés

le
1
    MOSCOU, 16 novembre (Reuters) - L'enquête qui a fait tomber 
le ministre russe de l'Economie pour corruption et extorsion 
pourrait toucher d'autres suspects, affirment des sources citées 
mercredi par des agences de presse russes. 
    Alexeï Oulioukaïev a été inculpé et placé en résidence 
surveillée. La justice lui reproche d'avoir extorqué une 
commission de deux millions de dollars au groupe pétrolier 
Rosneft en marge de l'acquisition de son concurrent, Bachneft 
pour un montant de cinq milliards de dollars. 
    La presse russe évoque mercredi d'autres ministres ou 
conseillers proches du Premier ministre, Dmitri Medvedev, 
susceptibles d'être impliqués dans l'affaire. 
    Interpellé dans la nuit de lundi à mardi, limogé par 
Vladimir Poutine, Alexeï Oulioukaïev, un technocrate âgé de 60 
ans dont le ministère supervise les privatisations d'entreprises 
publiques, est le plus haut responsable russe interpellé dans 
l'exercice de ses fonctions depuis la chute de l'Union 
soviétique en 1991.   
    Inculpé de corruption et extorsion, il risque jusqu'à quinze 
ans de prison s'il est reconnu coupable. Il clame son innocence. 
    Le rachat de Bachneft par Rosneft, conclu le mois dernier, a 
été l'enjeu de rivalités entre clans au Kremlin. 
 
 (Polina Devitt; Henri-Pierre André pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9425023 il y a 3 semaines

    Le pantin Medvedev bientôt dans ses petits souliers ? Ce n'est pas la première fois qu'il aurait voulu être calife à la place du calife.