Enquête sur le financement d'un meeting : l'entourage de Sarkozy prend acte

le
1

Le cabinet de l'ancien président fait valoir que «le Conseil constitutionnel (lui) a déjà imposé la peine maximale» en rejetant son compte de campagne.

Bis repetita. L'AFP a révélé lundi qu'une enquête préliminaire avait été ouverte il y a plusieurs mois par le parquet de Paris sur le financement d'un meeting de Nicolas Sarkozy, à Toulon, en 2011. Et ce plus de sept mois après les conclusions du Conseil constitutionnel sur le même sujet.

C'est un spécialiste de ce genre d'action judiciaire, Raymond Avrillier, qui est à l'origine de cette plainte. Celui qui fut l'un des tombeurs d'Alain Carignon à Grenoble dans les années 90 s'est aussi signalé en déposant plainte contre Patrick Buisson dans l'affaire des sondages de l'Élysée sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Il est membre de l'association Anticor, dont la ministre de la Justice, Christiane Taubira est «restée membre ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7523987 le lundi 27 jan 2014 à 21:06

    Cela devient pesant !! Ils n'ont pas d'autres préoccupations ?? Aller voir plutôt Fabius et son fils et peut-être aussi les fausses déclarations de notre pré si.dent