Enquête sur la police britannique après le drame d'Hillsborough

le
0

LONDRES (Reuters) - La plus vaste enquête indépendante jamais réalisée sur la police britannique a été lancée vendredi avec pour mission d'établir si des délits ont été commis lors du drame du stade d'Hillsborough, où un mouvement de foule a fait 96 morts en 1989.

Des policiers, encore en service ou retraités, dont certains occupant des postes élevés, pourraient être mis en examen ou faire l'objet de procédures disciplinaires s'ils se sont rendus coupables d'erreurs ou d'avoir couvert celles de leurs collègues ou subordonnés, a dit la Commission indépendante (IPCC).

Le mois dernier, le Premier ministre David Cameron a présenté ses excuses et celles de la Grande-Bretagne aux familles des 96 victimes après la publication d'un rapport accablant pour la police.

Le document fait état d'erreurs dans la prise en charge des supporters le jour de cette demi-finale de la Cup entre Liverpool et Notthingham Forest disputée à Sheffield. Selon la commission qui a rédigé le rapport, 41 vies auraient pu être sauvées.

Le texte souligne aussi que la police a fait en sorte de faire porter la responsabilité de la catastrophe sur les supporters des Reds, des officiers ayant notamment édulcoré les rapports de leurs hommes.

"Le rapport a révélé des problèmes extrêmement graves et troublants pour la police", a dit Deborah Grass, vice-présidente de l'IPCC.

"Son contenu a suscité un appel à ce que les auteurs des actes révélés dans le rapport en répondent."

Selon Deborah Grass, l'enquête de l'IPCC sera "sans l'ombre d'un doute" la plus vaste jamais réalisée au sein de la police britannique.

"Nous ne savons pas encore combien de policiers ou de retraités sont concernés par l'enquête. Nous ne sous-estimons pas l'ampleur de notre tâche", a-t-elle dit.

L'enquête devra déterminer si des personnes ou l'institution sont responsables des décès et, le cas échéant, pourraient être inculpées pour meurtre, et se penchera également sur les accusations de falsification de preuves et de mensonges visant les autorités.

Michael Holden, Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant