Enquête préliminaire à Paris contre une filiale russe de Vinci

le
0

PARIS (Reuters) - Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire sur des infractions financières qui auraient été commises par une filiale de Vinci en marge de la construction de l'autoroute reliant Moscou à Saint-Pétersbourg, annoncent jeudi plusieurs ONG et une source judiciaire.

Contacté par Reuters, le groupe de construction et de concession a "réfuté les allégations suer ses activités en Russie." "Nous sommes à l'entière disposition de la justice pour apporter toutes les réponses qu'elle estimera nécessaires", a indiqué un porte-parole.

Les associations Sherpa, Russie Libertés, CEE Bankwatch et Mobo Princip avaient déposé une plainte le 24 juin contre la société Vinci Concessions Russie et contre X pour "corruption d'agents publics étrangers" et "recel de trafic d'influence."

"S'agissant d'une enquête fondée sur des faits de corruption d'agents publics et autres infractions financières connexes en Russie, celle qui vient d'être ouverte par le parquet de Paris est une première", écrit l'association Sherpa, notamment.

"Une possible identification des responsables des faits dénoncés, sinon leur jugement en France, apparaît possible tant, on le sait, une telle probabilité est aujourd'hui devenue impossible en Russie", ajoute l'ONG dans un communiqué.

Marine Pennetier, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant