Enquête pénale aux Etats-Unis sur les airbags de Takata

le
0
TAKATA VISÉ PAR UNE ENQUÊTE PÉNALE AUX ÉTATS-UNIS
TAKATA VISÉ PAR UNE ENQUÊTE PÉNALE AUX ÉTATS-UNIS

TOKYO/DETROIT (Reuters) - L'équipementier automobile japonais Takata est visé par une enquête pénale aux Etats-Unis en raison de ses airbags défectueux soupçonnés d'avoir joué un rôle dans la mort de cinq personnes, a déclaré jeudi un porte-parole de la société.

Un grand jury fédéral de New York a demandé à la filiale américaine de Takata de lui soumettre des documents au sujet de ces airbags, a dit le porte-parole à Tokyo.

L'ouverture d'une enquête par les autorités fédérales était déjà connue mais l'annonce de jeudi constitue la première indication montrant qu'un grand jury cherche à accumuler des pièces pour alimenter la procédure.

Parallèlement, des dirigeants de l'équipementier japonais pourraient être convoqués la semaine prochaine devant une commission du Sénat américain, rapporte le groupe de médias Nikkei au Japon. Takata n'a pas confirmé la présence de ses dirigeants lors de cette audition.

Les airbags défectueux de Takata sont soupçonnés dans la mort de quatre personnes aux Etats-Unis. Une cinquième victime suspecte a été signalée jeudi en Malaisie par Honda, principal client de Takata.

(Maki Shiraki et Mari Saito, avec Paul Lienert à Détroit; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant