Enquête ouverte sur le pdt d'Airbus Enders

le
5
ENQUÊTE OUVERTE SUR LE PDT D'AIRBUS ENDERS
ENQUÊTE OUVERTE SUR LE PDT D'AIRBUS ENDERS

VIENNE (Reuters) - Le parquet de Vienne a annoncé mercredi qu'il avait ouvert une enquête sur le président exécutif d'Airbus Thomas Enders sur des soupçons d'escroquerie liés à un contrat passé en 2003 avec l'Autriche pour l'achat d'avions de combat Eurofighter.

La correspondance dont Reuters a pris connaissance cite Enders comme l'une des personnes mises en cause par ces investigations et une porte-parole du parquet de Vienne a dit que l'information était exacte.

"Je peux confirmer cela", a dit la porte-parole lorsqu'on lui a demandé si Enders faisait l'objet d'une instruction.

Contacté par Reuters, Airbus n'avait aucun commentaire à faire dans l'immédiat sur cette enquête.

Enders et Airbus, qui s'appelait à l'époque European Aeronautic, Defence and Space Company (EADS), ont toujours démenti la moindre irrégularité.

Enders dirigeait la division défense d'EADS lors de la signature de ce contrat de 1,8 milliard d'euros.

Les ministères publics autrichien et allemand enquêtent depuis des années pour savoir s'il y a eu des faits de corruption destinés à privilégier l'Eurofighter aux dépens des concurrents proposés par Saab et Lockheed Martin.

L'Autriche avait déjà engagé en février des poursuites contre Airbus et le consortium Eurofighter, pour tromperie et escroquerie présumées sur ce contrat.

Les écologistes autrichiens et le Parti de la liberté (FPÖ, extrême droite) avaient par ailleurs annoncé début mars s'être mis d'accord sur la création d'une commission d'enquête parlementaire sur cette affaire.

Le consortium Eurofighter regroupe Airbus, qui y représente les intérêts industriels de l'Allemagne et de l'Espagne, BAE Systems et Leonardo.

(Kirsti Knolle, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean.coq il y a 7 mois

    Faut faire plaisir à Donald (pas celui de McDo) et lui donner l'impression que l'on prend les choses au sérieux.

  • bd231149 il y a 7 mois

    Il aurait du lever le doigt qui est juste à coté

  • jean.coq il y a 7 mois

    Bel exemple à faire bondir Mélanchon et Le Pen: on tappe sur notre propre industrie au profit de la concurrence étrangère.

  • jean.coq il y a 7 mois

    mark92 - ça pue la magouille américaine (Lockheed Martin)

  • mark92 il y a 7 mois

    Rires. Ils sont pire qu'en France ces petits fonctionnaires. Pour des contrats passés en 2003!!! Et ils viennent de se réveiller ??