Enquête ouverte sur le futur «Pentagone français»

le
1
Une information judiciaire a été ouverte en février pour déterminer si Bouygues a été favorisé dans l'attribution du chantier du futur ministère de la Défense à Paris, révèle le Canard Enchaîné . Pour Gérard Longuet le «projet n'est pas bloqué».

Le futur «Pentagone à la française» n'en finit pas de défrayer la chronique. Au c½ur d'un conflit avec la mairie de Paris sur les règles d'urbanisme, critiqué l'an dernier pour la dispendieuse piscine qu'il prévoit, le projet du futur ministère de la Défense fait désormais l'objet d'une information judiciaire, révèle cette semaine le Canard Enchaîné. Deux juges d'instruction enquêtent depuis février sur d'éventuels faits de corruption et trafic d'influence en marge de l'attribution du chantier, situé près de la place Balard, dans le XVe arrondissement de Paris.

C'est le géant français du BTP Bouygues qui a été choisi en février par le gouvernement pour réaliser ce chantier d'ici à 2014. En mai, le contrat a été signé, qui prévoit que l'Etat devra verser, durant 27 ans, une redevance annuelle comprise entre 100 millions et 150 millions d'euros à Bouygues. Cette somme comprendra les coûts de construction, les frais financiers, l'entretien et la maint

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pasfacil le mercredi 7 déc 2011 à 10:52

    mais ouvrez les yeux sarko c'est copinage, copinage et copinage ..................