Enquête ouverte à Lille sur de possibles pressions de Siemens

le
3
Enquête ouverte à Lille sur de possibles pressions de Siemens
Enquête ouverte à Lille sur de possibles pressions de Siemens

LILLE (Reuters) - Une enquête préliminaire a été ouverte à Lille à la suite d'une dénonciation par la maire de la ville, Martine Aubry, de pressions que le groupe Siemens aurait exercées, d'après elle, dans le cadre d'un appel d'offre pour le métro lillois, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Contacté par Reuters, Siemens s'est refusé à tout commentaire dans l'immédiat.

La Première secrétaire du Parti socialiste et présidente de la communauté urbaine de Lille a déclaré vendredi soir en conseil communautaire avoir subi des pressions de la part de dirigeants du groupe Siemens au sujet de l'attribution d'un marché de développement et de modernisation du métro lillois.

Ce marché, qui vise l'augmentation de la capacité et la rénovation des systèmes automatiques d'une ligne du métro de la ville, a été attribué au mois de mai au groupe Alstom. Siemens a déposé un recours en référé.

Pierre Savary, avec Chine Labbé à Paris

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le dimanche 1 juil 2012 à 11:50

    Aucune malversation ne voit le jour,aucun détournement de fond,aucun enrichissement .Pas de plaintes au Tribunal.Une région dont la gestion exemplaire devrait être mise en valeur !!!!!

  • bigot8 le dimanche 1 juil 2012 à 10:12

    oui c est la poule qui chante qui a pondu l oeuf !!!mdr

  • gde-lamb le dimanche 1 juil 2012 à 08:39

    Pour être aimé il faut être aimable et donc pour subir des pressions il faut être " pressable " ce qui n'est pas vraiment une qualité ! Alors ma bonne dame, il ne faut pas s'en vanter...On ne la changera pas celle-là !!