Enquête ouverte à Dijon après l'agression de policiers et pompiers

le
0
    LYON, 5 novembre (Reuters) - Le parquet de Dijon a ouvert 
samedi une enquête à la suite de l'agression vendredi soir de 
policiers et de pompiers en intervention dans un quartier 
sensible de la ville, a-t-on appris auprès du parquet. 
    Des policiers et pompiers avaient été dépêchés en milieu de 
soirée sur une voiture en flammes dans le quartier défavorisé 
des Grésilles lorsqu'ils ont été attaqués par une quinzaine 
d'individus qui les attendaient manifestement en embuscade, 
a-t-on précisé, confirmant une information du Bien Public. 
    Ils ont été la cible de jets de projectiles, dont un 
cocktail Molotov, avant de recevoir l'appui de renforts. 
    Aucune interpellation n'a eu lieu parmi les agresseurs qui 
ont réussi à prendre la fuite.  
    "Heureusement, aucun blessé n'est à déplorer dans nos rangs 
ni dans ceux de la police", a indiqué dans un communiqué Vincent 
Dancourt, le président du Service départemental d'incendie et de 
secours de la Côte d'Or, qui a qualifié l'attaque 
d'"inadmissible".  
    Ce nouvel incident est intervenu un mois après l'attaque au 
cocktail Molotov qui a grièvement blessé deux policiers le 8 
octobre à Viry-Châtillon (Essonne), déclenchant une fronde qui 
ne s'est toujours pas éteinte parmi les forces de l'ordre.  
    Les syndicats de police reçus la semaine dernière par 
François Hollande se sont montrés satisfaits d'une série de 
mesures annoncé par le gouvernement, mais les policiers 
frondeurs estiment n'avoir été qu'en partie entendus.  
 
 (Catherine Lagrange, édité par Chine Labbé) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant