ENQUÊTE-Exports de pétrole iranien vus en hausse de 60% en cas d'accord

le , mis à jour à 14:23
0

LONDRES/BANGALORE, 1er juillet (Reuters) - Les exportations de pétrole de l'Iran pourraient bondir de 60% sous un an en cas d'accord entre Téhéran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu et l'Allemagne (P5+1) sur son programme nucléaire, montre une enquête Reuters publiée mercredi. Selon cette enquête conduite auprès de 25 prévisionnistes sur le pétrole de banques et de firmes de courtage internationales, l'Iran pourrait augmenter sa production de brut de 250.000 à 500.000 barils par jour (bpj) d'ici la fin de cette année et augmenter ses exportations de 750.000 bpj à l'horizon de la mi-2016. La production de pétrole brut par la République islamique serait ainsi portée à environ 3,6 millions de bpj, au plus haut depuis quatre ans, et ses exportations de brut augmenteraient d'environ 60% à un moment où le marché pétrolier mondial est déjà en situation d'excédent d'offre. Les analystes interrogés par Reuters estiment toutefois que la hausse de la production et celle des exports seront très progressives et rythmées par les inspections visant à vérifier le respect de ses engagements par Téhéran et la levée des sanctions. "Cela prendra quelques mois avant l'Iran puisse exporter à plein régime", a dit l'analyste suisse des marchés de l'énergie Olivier Jakob. La date butoir fixée pour que Téhéran et les pays du groupe "P5+1" trouvent un accord sur le programme nucléaire iranien a été repoussée au 7 juillet, au lieu du 30 juin, a annoncé mardi la délégation américaine. ID:nL8N0ZG4MS Douze des 25 prévisionnistes interrogés ont dit que l'Iran accroîtrait son offre jusqu'à 250.000 bpj dans les six mois après la conclusion d'un accord, 8 anticipant une hausse de la production comprise entre 250.000 et 500.000 bpj. La plupart d'entre eux s'attendent à une hausse beaucoup plus importante de la production un an après un éventuel accord, neuf tablant sur une hausse de la production d'au moins 750.000 bpj et sept sur une augmentation de 750.000 à un million de bpj. (Christopher Johnson et Koustav Samanta, Marc Joanny pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant