Enquête du FBI sur JPMorgan, l'AG soutient le PDG

le
0
Enquête du FBI sur JPMorgan, l'AG soutient le PDG
Enquête du FBI sur JPMorgan, l'AG soutient le PDG

TAMPA, Floride (Reuters) - Le Federal Bureau of Investigation (FBI) a ouvert une enquête sur la perte de trading subie JPMorgan Chase, accentuant la pression subie par la banque américaine, également dans l'oeil du viseur de la Securities & Exchange Commission (SEC) et de la Réserve fédérale.

Dans le même temps, les actionnaires ont apporté leur soutien Jamie Dimon, le patron en difficulté de JPMorgan Chase depuis l'annonce de la perte de trading, en rejetant une proposition visant à scinder les rôles de président et de directeur général.

Jeudi, la première banque américaine par l'actif, a reconnu avoir subi une perte de trading d'au moins deux milliards de dollars (1,5 milliard d'euros), conséquence d'une stratégie de couverture perdante.

A la suite de cette annonce, qui selon les courtiers va durablement entacher la crédibilité de JPMorgan Chase, l'action de cette dernière a cédé 12% sur les séances de vendredi et de lundi.

En fin de séance mardi, la valeur regagnait 2,26% à 36,60 dollars alors que l'indice S&P du secteur financier reculait de 0,33%.

Lundi, JPMorgan a annoncé qu'elle allait se séparer de sa directrice des investissements, Ina Drew, l'un des cadres dirigeants les mieux payés du groupe après 30 ans de carrière en son sein.

Barack Obama a déclaré lundi que la perte de trading illustrait lé nécessité d'une réforme de Wall Street, position ensuite réaffirmée par le secrétaire d'Etat au Trésor Timothy Geithner.

Avant la perte de trading, Jamie Dimon s'était distingué ces derniers mois par ses critiques répétées à l'encontre des projets de durcissement de la réglementation bancaire américaine.

Basil Katz et David Henry, Nicolas Delame pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant