ENQUÊTE -Baisse accentuée pour le yuan avec la hausse des taux de la Fed

le
0
    * Données détaillées de l'enquête : reuters://realtime/verb=Open/url=cpurl:/apps.cp./Apps/fx-polls?RIC=CNY= 
 
    par Sumanta Dey 
    BANGALORE, 1er septembre (Reuters) - La dépréciation de la 
devise chinoise devrait s'accélérer à l'horizon d'un an avec le 
ralentissement des économies asiatiques et la perspective de 
relèvements de taux par la Réserve fédérale américaine qui 
soutiendra le dollar, montre une enquête de Reuters auprès de 
stratégistes changes.  
    Le dollar devrait s'échanger à 6,80 yuans à la fin février 
2017 et s'apprécier jusqu'à 6,89 yuans à l'horizon d'un an, soit 
un recul de la devise chinoise de plus de 3% par rapport au 
cours de clôture de 6,68 yuans pour un dollar mercredi, selon la 
médiane des prévisions des plus de 60 stratèges changes 
interrogés par Reuters entre le 26 août et le 1er septembre. 
    Leur consensus à 12 mois ressort au plus bas des enquêtes 
conduites par Reuters depuis plusieurs années et représenterait 
s'il se réalisait le plus bas niveau du yuan contre le dollar 
depuis la mi-2008, soit peu avant la récession provoquée par la 
faillite de la banque Lehman Brothers.   
    La devise chinoise s'est déjà dépréciée de près de 3% contre 
le dollar depuis le début de cette année et s'échange à des plus 
bas de près de six ans. Elle s'est stabilisée au cours des 
derniers mois avec le relèvement de son cours pivot par Pékin et 
la dissipation des anticipations d'une hausse rapide des taux 
directeurs aux Etats-Unis.  
    Les récentes déclarations de la présidente de la Réserve 
fédérale Janet Yellen et d'autres responsables monétaires 
américains qui ont remis à l'ordre du jour la hausse des taux 
directeurs, éventuellement dès ce mois-ci, ont contribué à un 
rebond du dollar et pénalisé les devises émergentes.  
    "Avec l'affaiblissement de l'économie et la possibilité d'un 
resserrement monétaire par la Fed, il est probable que les 
autorités chinoise continueront de piloter la parité dollar/yuan 
à la hausse", prévoit Guillermo Mondino, responsable de la 
recherche sur les émergents de Citi dans une note de recherche. 
    La croissance du secteur manufacturier chinois a été en août 
la plus soutenue depuis près de deux ans, portée par le secteur 
du bâtiment, laissant penser que la croissance se stabilise en 
réaction à la hausse de la dépense publique, a montré jeudi 
l'indice officiel PMI des directeurs d'achats.   
    Ce scénario pourrait conduire la banque centrale chinoise à 
différer une baisse de ses taux directeurs mais l'ampleur des 
surcapacités dans l'industrie, le ralentissement du marché 
immobilier et l'affaiblissement de la dynamique des exportations 
continuent de plaider pour une forme d'assouplissement 
monétaire.  
   
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid 
Exbrayat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant