Enquête après un incendie mortel à Saint-Denis

le
0
ENQUÊTE OUVERTE APRÈS UN INCENDIE À SAINT-DENIS
ENQUÊTE OUVERTE APRÈS UN INCENDIE À SAINT-DENIS

PARIS (Reuters) - Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'incendie qui a fait cinq morts et 11 blessés, dont trois pompiers, lundi soir à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Les cinq personnes décédées ont été retrouvées dans les décombres de l'immeuble, a déclaré un porte-parole des pompiers. Deux personnes ont été grièvement blessées en sautant par une fenêtre pour échapper aux flammes.

Les quatrième et troisième étages du bâtiment résidentiel se sont effondrés. "Nous avons eu des difficultés à intervenir car l’escalier en feu et des portes blindées nous ont empêché de progresser", a dit le capitaine Yvon Bot, de la brigade des sapeurs pompiers de Paris.

Le maire et les élus de Saint-Denis sont mobilisés pour l'aide et le relogement des familles, a précisé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

La municipalité a assuré que l'immeuble n'était pas répertorié parmi les bâtiments insalubres du centre-ville mais a reconnu qu'il y avait des problèmes.

"Nous savions qu'il y avait quelques squatteurs et un des deux restaurants rapides qui se trouvent à son rez-de-chaussée venait de faire l’objet d’un arrêté de fermeture pour défaut d’hygiène", a précisé au Monde le maire PCF Didier Paillard.

Des proches de victimes ont affirmé que l'immeuble n'était pas en bon état.

"Ça grinçait, ça ne tenait pas debout" a raconté sur France Info un homme qui a perdu quatre membres de sa famille dans l'incendie. "Il y avait des souris, des rats, des cafards et ma famille demandait depuis longtemps à être relogée", a-t-il dit.

(Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant