Ennahda propose Ali Larayedh comme Premier ministre tunisien

le
0
ENNAHDA PROPOSE LE MINISTRE DE L?INTÉRIEUR SORTANT POUR DIRIGER LE GOUVERNEMENT TUNISIEN
ENNAHDA PROPOSE LE MINISTRE DE L?INTÉRIEUR SORTANT POUR DIRIGER LE GOUVERNEMENT TUNISIEN

TUNIS (Reuters) - Ennahda, qui compte le plus grand nombre de députés à l'Assemblée nationale constituante, propose le nom du ministre de l'Intérieur sortant, Ali Larayedh, pour diriger le futur gouvernement tunisien.

L'annonce a été faite vendredi par le président de cette formation islamiste, Rached Ghannouchi, sur sa page Facebook. Elle a été confirmée par la suite par un autre haut responsable du parti au pouvoir.

Ce choix répond à la décision du Premier ministre sortant, Hamadi Jebali, par ailleurs secrétaire général d'Ennahda, de renoncer à diriger le gouvernement après sa démission, présentée mardi, qui a elle-même fait suite à l'assassinat le 6 février de Chokri Belaïd, opposant laïque de gauche.

Hamadi Jebali souhaitait former un "gouvernement de compétences nationales" composé de technocrates, une hypothèse refusée par sa propre formation.

Ali Larayedh, qui est âgé de 58 ans, est considéré comme un membre de la ligne dure d'Ennahda, qui rejette tout rôle politique aux formations liées au régime déchu de Zine ben Ali, première victime en janvier 2011 du "printemps arabe".

Ingénieur naval de formation, Ali Larayedh a passé quinze ans dans les prisons de Zine ben Ali, l'ancien chef de l'Etat aujourd'hui réfugié en Arabie saoudite. Il est devenu ministre de l'Intérieur en décembre 2011 dans le gouvernement Jebali.

Tarek Amara; Jean-Loup Fiévet pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant