ENM : «Recruter 200 étudiants de qualité n'est pas hors de portée»

le
0
INTERVIEW - Le directeur de l'École nationale de la magistrature demande plus de prévisibilité pour les concours de recrutement.

Pour celui qui dirige la prestigieuse école de la magistrature il est hors de question de transiger sur la qualité de la formation.

LE FIGARO. Comment expliquez-vous le manque de magistrats, alors que la ministre de la Justice a ouvert en 2012, 330 postes?

Xavier RONSIN. Il y a eu des facteurs prévisibles comme le départ à la retraite des magistrats entrés en fonction dans les années 70 et qui n'a pas été suffisamment pris en compte les années passées. Il y a aussi le poids de politiques contradictoires qui ont consisté à limiter les recrutements à 120 voire 80 étudiants du 1er concours certaines années alors que dans le même temps les lois augmentant l'intervention des juges se multipliaient, comme le contrôle des gardes à vue ou la saisine systématique des juges en cas d'internemen...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant