Enlèvement de 40 jeunes hommes au Nigeria attribué à Boko Haram

le
0

MAIDUGURI, 2 janvier (Reuters) - Quarante jeunes hommes ont été enlevés dans un village reculé du nord-est du Nigeria lors d'une opération attribuée à Boko Haram par les habitants et des responsables de la sécurité, apprend-on vendredi. Selon un témoin s'étant réfugié dans la ville de Maiduguri, Mohammed Zarami, des hommes sont arrivés dans le village de Malari mercredi soir vers 20 heures, lourdement armés mais il n'ont pas tiré, ni tué quiconque. Les 40 jeunes enlevés étaient pour la plupart âgés de 15 à 23 ans, a-t-il précisé. Les combattants de Boko Haram ont enlevé des centaines de personnes sur l'années écoulée et notamment des jeunes. Les garçons sont recrutés comme combattants et les filles comme esclaves sexuelles, ont indiqué des responsables de la sécurité. Les parents des 200 lycéennes enlevées en avril dernier viennent d'annoncer avoir décidé d'en appeler aux Nations unies, disant avoir perdu espoir que le gouvernement nigérian réussisse à sauver leurs enfants. Un homme disant être le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, a déclaré en octobre dernier dans une vidéo que les jeunes filles avaient été "mariées" à des commandants de Boko Haram. (Lanre Ola; Danielle Rouquié pour le service français, édité par)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant