Eni renonce pour l'instant à céder ses parts dans Saipem

le
0

MILAN, 11 décembre (Reuters) - Eni ENI.MI surseoit à la cession de sa participation de 43% dans Saipem SPMI.MI après l'annulation du projet de gazoduc South Stream et du fait également que la chute des cours pétroliers a réduit de près de moitié la capitalisation boursière du sous-traitant pétrolier. Eni, qui avait annoncé en juillet son intention de vendre des actifs, a dit jeudi qu'il considérait toujours Saipem comme étant non stratégique mais qu'il laissait la question de sa vente en suspens en raison de conditions de marché difficiles. Umberto Vergine, l'administrateur délégué de Saipem, a dit ce mois-ci que la société risquait d'accuser un manque à gagner de 1,25 milliard d'euros du fait que la Russie a décidé d'annuler Southstream. Avant même cette annonce, Saipen avait émis deux avertissements sur résultats l'an passé et réduit en juillet sa prévision de bénéfice pour cette année. Eni doit encore lever six milliards d'euros suivant un programme de cessions d'actifs de 11 milliards qui doit lui permettre de renforcer son bilan. Vendre Saipem, qui est consolidé dans son bilan, permettrait à Eni d'alléger ce dernier d'un passif de l'ordre de six milliards d'euros. L'action Saipem a fini jeudi à 8,685 euros, contre un pic de septembre 2012 de 40 euros, lui donnant une capitalisation de 3,8 milliards d'euros. (Danilo Masoni, Wilfrid Exbrayat pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant