Engie se voit en champion mondial de la transition énergétique

le
0
Engie va investir 22 milliards d'euros dont 7 milliards en maintenance pour étendre son nouveau périmètre et améliorer son profil de risque. (© Engie)
Engie va investir 22 milliards d'euros dont 7 milliards en maintenance pour étendre son nouveau périmètre et améliorer son profil de risque. (© Engie)

La séance boursière du 25 février avait bien mal commencé pour l’action Engie. Dès l’ouverture, le titre perdait 1,67% avant de céder jusqu’à 3,26%, établissant ainsi à 13,045 euros son plus-bas historique. Mais les craintes des investisseurs se sont dissipées au fur et à mesure que les dirigeants déployaient sous leurs yeux les contours d’une nouvelle stratégie, reléguant ainsi dans le passé les comptes peu flatteurs de l’année 2015 publiés le matin même.

En fin de journée, l’action affichait un cours de clôture de 14,07 euros, en hausse de 4,34% par rapport à la veille et de 7,86% sur le plus-bas de la séance. Passé maître dans l’art de la présentation des virages stratégiques, Gérard Mestrallet a encore une fois convaincu les investisseurs du bien-fondé de la nouvelle transformation du groupe qu’il a mijotée avec Isabelle Kocher.

Changements radicaux dans le secteur de l'énergie

Les dirigeants d’Engie ont mis en avant la nécessité de cette transformation dans un contexte mondial marqué par des changements radicaux qui touchent le secteur de l’énergie. Les nouvelles technologies favorisent le remplacement progressif des grandes centrales électriques par des unités décentralisées plus petites. Les solutions de stockage et de production d’énergie renouvelable deviennent de plus en plus compétitives. Et la révolution digitale en marche permet d’affiner les relations avec

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant