Engie se plaint à l'AMF de tentative de déstabilisation

le
0
 (Actualisé avec déclaration AMF au dernier paragraphe) 
    PARIS, 22 décembre (Reuters) - Engie  ENGIE.PA  a fait un 
signalement en début de semaine à l'Autorité des marchés 
financiers (AMF) pour tentative de déstabilisation de 
l'entreprise, a déclaré jeudi une porte-parole, confirmant des 
informations de Paris-Match. 
    Le spécialiste français de l'énergie s'interroge après la 
parution de plusieurs articles de presse visant en particulier 
sa directrice générale Isabelle Kocher, susceptibles d'avoir pu 
influer sur le titre d'Engie en Bourse. 
    Certains médias ont notamment rapporté que la directrice 
générale était fragilisée par la chute du cours d'Engie et la 
difficile mise en oeuvre du plan de transformation du groupe et 
que Gérard Mestrallet, président du conseil d'administration, 
envisageait de la remplacer.  
    Ce dernier l'a cependant assuré publiquement de son soutien, 
affirmant qu'Isabelle Kocher mènerait le plan stratégique à son 
terme et qu'il quitterait comme prévu la présidence d'Engie en 
mai 2018.   
    Dans le cadre de son plan sur 2016-2018, Engie vise 15 
milliards d'euros de cessions d'actifs, 22 milliards 
d'investissements et des économies récurrentes ayant un impact 
cumulé net sur son Ebitda de 1 milliard à horizon 2018. 
    Depuis le début de l'année, l'action du groupe accuse une 
baisse de près de 26%, sous-performant nettement l'indice 
sectoriel européen  .SX6P  (-10,2%). 
    "Je ne suis pas parano mais pas naïve non plus", a déclaré 
Isabelle Kocher, citée par Paris-Match. 
    Le courrier a été envoyé en début de semaine au gendarme 
français de la Bourse, a précisé la porte-parole du groupe.  
    Une porte-parole de l'AMF a confirmé que l'autorité avait 
été contactée par Engie, ajoutant que l'AMF conduisait son 
"travail habituel de surveillance". 
 
 (Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant