Engie: plus de visibilité quant au dividende.

le
0

(CercleFinance.com) - Alors que l'indice CAC 40 tutoie de nouveau les 4.500 points, soit une reprise de près de 15% en un mois, le contexte de marché n'en reste pas moins volatil. Faire un point sur les rendements offerts par les dividendes, facteurs essentiels dans la performance à long terme d'un portefeuille, peut se révéler intéressant. Pour l'heure, l'action Engie affiche le rendement anticipé au titre de 2016 le plus élevé du CAC 40 : plus de 7%, à comparer avec médiane de l'ordre de 3%. Si par la suite ce taux devrait baisser, il va néanmoins rester élevé (5%).

En effet, l'ex-GDF Suez est, comme l'ensemble des valeurs comparables, confronté à la baisse des cours des matières premières énergétiques, à la dislocation du système électrique européen caractérisé par la baisse des prix de production des centrales fonctionnant aux conditions de marché, le tout combiné à une croissance devenue atone. D'où de fortes pressions sur les bénéfices.

Comme nombre de valeurs du secteur, Engie a dû revoir en conséquence sa politique de dividende. Après 1,5 euro en 2013, le dividende abaissé à un euro en 2014 sera également de mise au titre de 2015, comme prévu, et il devrait aussi se maintenir à ce niveau au titre de l'exercice en cours (2016), a annoncé la direction. Ce qui permet d'attendre, cette année encore, un solide rendement de 7% de la part de l'action Engie, d'autant que le règlement est prévu en espèces uniquement, et non en actions nouvelles. Rappelons à titre de comparaison qu'en France, le rendement actuel de l'obligation d'Etat de référence à dix ans est de 0,57%.

La baisse du dividende d'Engie n'est pas terminée, mais elle est cependant encadrée par les “engagements” à moyen terme pris par la direction : les coupons des exercices 2017 et 2018 sont d'ores et déjà pré-annoncés à 0,70 euro, toujours en numéraire.

Ce qui augure, au titre de 2017, d'un rendement de 5% qui, selon le consensus actuel, n'est susceptible d'être dépassé que par cinq autres valeurs du CAC 40 : Axa, Total, BNP Paribas, Crédit Agricole et Société Générale, avec des taux s'échelonnant entre 5,5 et 6,1%. Si Engie pourrait perdre sa place de leader du CAC par le rendement, il restera cependant dans le peloton de tête.

Prochaine date sur l'agenda financier d'Engie : les informations financières relatives au 1er trimestre 2016, attendues le 29 avril.

Notons que l'AG du 3 mai aura à se prononcer notamment sur le dividende 2015 de un euro, dont un solde de 0,50 euro devrait ensuite être détaché le 5 mai pour un paiement le 9 mai.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant