Engie : nouveaux problèmes sur des réacteurs nucléaires en Belgique

le
0
La centrale nucléaire de Doel, en Begique. (© G. Gobet / AFP)
La centrale nucléaire de Doel, en Begique. (© G. Gobet / AFP)

Engie n'en a pas encore fini avec Doel. Pour rappel, des milliers de défauts avaient été découverts dans les parois en acier de la cuve du réacteur 3 de la centrale nucléaire belge lors d'une opération de maintenance en 2012. Après de laborieux développements, Electrabel a fini par remettre en route le réacteur en décembre. Une bonne nouvelle puisque, d’après Engie, l’indisponibilité de cette unité et de Tihange 2 lui coûtait chaque mois environ 40 millions d’euros.

Mais, manque de chance, Doel 3 a été arrêté dans la nuit du 24 au 25 décembre après une fuite d'eau dans une conduite d'un générateur de courant de la partie non nucléaire. Et c'est désormais Doel 1 qui fait des siennes. Le réacteur s'est arrêté automatiquement samedi après-midi, trois jours après sa remise en service, sans risque pour la sécurité, selon l'exploitant Electrabel, filiale d'Engie.

«Doel 1 s'est mis à l'arrêt de façon automatique vers 18h. Tout s'est déroulé selon les procédures. Aucun impact sur la sûreté, aucun danger pour le personnel, les riverains et l'environnement», a indiqué une porte-parole d'Electrabel, confirmant des informations de l'agence de presse Belga. Le réacteur avait été remis en service le 30 décembre, après avoir été arrêté en février au terme de quarante années de fonctionnement.

Trouver la cause exacte

En juin, le

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant