Engie est moins optimiste pour 2015 et prévoit des dépréciations

le , mis à jour à 21:14
0

* Le groupe prévoit de se situer dans le bas de sa prévision * La valeur comptable de certains actifs devrait être réduite * Ebitda en baisse de 7,5% et CA -1,5% à fin septembre * Le dividende est "une priorité claire" (Actualisé avec conférence téléphonique) par Benjamin Mallet PARIS, 4 novembre (Reuters) - Engie ENGIE.PA a publié mercredi des résultats en net repli au titre des neuf premiers mois de 2015, pénalisé notamment par le nucléaire en Belgique, et a prévenu que les conditions de marchés dégradées le conduiraient à réviser à la baisse la valeur de certains actifs. L'énergéticien français a en outre fait savoir dans un communiqué qu'il devrait se situer au titre de 2015 dans le bas de sa prévision de résultat net récurrent compris entre 2,75 et 3,05 milliards d'euros. Cette prévision repose sur des estimations de résultat brut d'exploitation (Ebitda) de 11,45 à 12,05 milliards d'euros et de résultat opérationnel courant de 6,55 à 7,15 milliards, pour lesquelles Engie prévoit également de se situer dans le bas des fourchettes annoncées. "Par ailleurs, le groupe a entamé le processus de révision annuelle de ses valeurs comptables. En raison notamment des conditions de marché dégradées, il est prévisible à ce stade que ce processus amène à revoir la valeur de certains de ses actifs", indique Engie. Le groupe a souligné que cette révision des valeurs comptables, non cash et non récurrente, aurait un effet sur son résultat net part du groupe en 2015. L'ex-GDF Suez a enregistré à fin septembre un résultat opérationnel courant de 4,4 milliards d'euros (-17,2% en brut, -20,6% en organique), un Ebitda de 8,1 milliards d'euros (-7,5% en brut, -10,5% en organique) et un chiffre d'affaires de 53,5 milliards (-1,5% en brut, -4,6% en organique). Engie a subi l'impact de la baisse des prix du pétrole et du gaz sur ses activités d'exploration-production et sur ses ventes de gaz naturel liquéfié, la baisse des prix moyens de vente sur les marchés de l'électricité et l'indisponibilité des réacteurs de Doel 1 et Tihange 2, en Belgique. ID:nL5N1210YP Le groupe a cependant confirmé viser au titre de 2015, en matière de dividende, un taux de distribution de 65% à 75% et un minimum de 1 euro par action, payable en numéraire, dont 0,50 euro d'acompte a été versé en octobre. Engie a indiqué que le dividende était pour lui "une priorité claire" et a souligné qu'il pourrait réduire si besoin ses investissements de croissance afin de le protéger. Le groupe a en outre souligné que la contribution de ses plans d'économies au niveau de son Ebitda dépasserait l'objectif initial de 450 millions d'euros pour 2015 et a fait état d'une réduction de ses investissements en exploration-production de 200 millions. Alors que, selon des informations de presse publiées en octobre, Engie a signé un mandat pour la vente de ses centrales à gaz en Amérique du Nord, son PDG Gérard Mestrallet a déclaré lors d'une conférence téléphonique que le groupe n'avait pas pris de décision sur d'éventuelles cessions mais qu'il restait ouvert à toute mesure pouvant créer de la valeur. ID:nFWN12G02 Avant ces annonces, l'action Engie a clôturé sur un cours de 16,15 euros, accusant une baisse de 16,9% depuis le début de l'année après une hausse de 13,7% en 2014. Le communiqué : http://bit.ly/1McE8qN (Edité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant