Engie envisage de céder ou fermer sa centrale au charbon d'Hazelwood

le
1
Le logo d'Engie. (© E. Piermont / AFP)
Le logo d'Engie. (© E. Piermont / AFP)

«Nous sommes en train de regarder tous les scénarios possibles: fermeture, cession si l'Etat de Victoria nous dit qu'il n'est pas en situation de faire fonctionner la production d'énergie (...) sans cette centrale», a déclaré Isabelle Kocher lors d'une audition devant la commission des Affaires économiques du Sénat. «Clairement, c'est dans notre plan de sortie du charbon», a-t-elle ajouté.

Le géant français avait annoncé en octobre 2015 renoncer à investir dans de nouveaux projets de production d'électricité à base de charbon, énergie fossile la plus polluante, une décision répondant selon lui à des préoccupations à la fois écologiques et économiques.

Détenu à environ 33% par l'Etat, il a aussi prévu 15 milliards d'euros de cessions d'actifs sur trois ans dans le cadre de son ambition de se concentrer sur les énergies bas carbone, un virage stratégique visant à affronter un environnement énergétique difficile.

«Nous allons céder nos activités de production d'électricité à partir de charbon et nous allons céder nos activités de production de pétrole et de gaz», a expliqué Isabelle Kocher. Les cessions concerneront aussi les centrales à gaz qui empiètent sur les énergies renouvelables ou celles qui sont sujettes aux fluctuations des prix de l'énergie.

«Nous allons céder une partie de nos centrales de production d'électricité à partir de gaz» partout où elle ne sont pas en

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • retornaz le mercredi 25 mai 2016 à 18:10

    Merci Elise !