ENGIE confirme ses objectifs annuels

le
0

(AOF) - Au premier trimestre, Engie a fait état d'un résultat opérationnel courant de 2,395 milliards d’euros, en hausse de 0,4 % en brut et de + 5,9 % en organique par rapport à fin mars 2015. En plus de l'impact positif sur les amortissements des pertes de valeur enregistrées en 2015, le résultat opérationnel courant du groupe a été impacté par un effet change défavorable (– 104 millions d’euros notamment sur le real brésilien), la poursuite de la dégradation des prix sur les marchés de l’énergie pour les activités merchant et l’impact de la température supérieure aux moyennes en France.

Ces facteurs ont également influé l'Ebitda. Ressorti à 3,503 milliards d'euros, il a reculé de 1,7 % en brut et augmenté de 2,3 % en organique par rapport à fin mars 2015. Corrigée de l'effet température en France, la croissance organique ressort à 5 %.

Le chiffre d'affaires du groupe énergétique s'élève à 18,907 milliards d'euros, en baisse de 14,3 % en brut et de–,3 % en organique. Ce recul s'explique en particulier par la chute des prix des commodités qui impacte les activités d'exploration-production, de commercialisation, d'achat-vente de gaz et de GNL et de production d'électricité et par les températures douces en France sur le premier trimestre alors que ce même trimestre avait été légèrement froid en 2015. Hors effets de température, les revenus trimestriels d'Engie ont baissé de 12,3%.

Au 31 mars 2016, la dette nette s'établit à 27 milliards d'euros, en baisse de 0,7 milliard d'euros par rapport à fin 2015. Cette amélioration s'explique principalement par la génération de cash opérationnelle sur le trimestre, un effet change favorable (0,4 milliard d'euros) et les premiers effets du programme de rotation de portefeuille (0,4 milliard d'euros avec notamment la mise en place d'un partenariat avec la cession de 50 % dans le projet TEN au Chili) avec des investissements sur la période de 1,4 milliard d'euros.

Le Cash Flow From Operations qui s'élève à 1,4 milliard d'euros sur le premier trimestre contre 3,1 milliards un an plus tôt.

A fin mars 2016, le ratio dette nette/Ebitda est à 2,41, en ligne avec l'objectif d'un ratio inférieur ou égal à 2,5x. Le coût moyen de la dette brute est en légère baisse par rapport à fin décembre à 2,95 %.

Ces résultats sont en ligne avec la trajectoire prévue pour l'ensemble de l'année et le groupe confirme ses objectifs financiers pour 2016.

Engie table sur un résultat net récurrent part du groupe compris entre 2,4 et 2,7 milliards d'euros. Cet objectif repose sur une fourchette indicative d'Ebitda de 10,8 à 11,4 milliards d'euros, hors impact significatif de cessions. Le ratio dette nette/Ebitda devrait être inférieur ou égal à 2,5x. Le groupe prévoit également le maintien d'une notation de catégorie “A”.

Enfin, Engie propose un dividende de 1 euro par action au titre de 2016, payable en numéraire.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant