Engie confirme envisager de céder ses centrales thermiques US

le
0
    PARIS, 11 décembre (Reuters) - Engie  ENGIE.PA  étudie la 
possibilité de céder ses centrales thermiques aux Etats-Unis, a 
déclaré vendredi sa directrice générale déléguée Isabelle 
Kocher, confirmant une information du quotidien Les Echos. 
    Face à la faible croissance de la consommation d'électricité 
dans les pays matures qui cherchent à améliorer leur efficacité 
énergétique, l'ex-GDF Suez compte réduire sa présence sur ce 
segment de la production thermique, en particulier 
outre-Atlantique, a expliqué la numéro deux d'Engie. 
    "On y réfléchit activement. C'est une option qui est tout à 
fait possible", a-t-elle dit sur la chaîne de télévision LCI. 
    Les centrales thermiques du groupe aux Etats-Unis 
représentent une capacité de 10 gigawatts. L'opération pourrait 
permettre au géant de l'énergie de récolter entre 3 et 5 
milliards d'euros, écrit le journal Les Echos en citant des 
informations évoquées par La Lettre de l'Expansion. 
    Engie pourrait mener à bien d'autres opérations du même 
type, en particulier en Europe, a indiqué la DG déléguée de 
l'énergéticien dont la stratégie vise à donner la priorité aux 
énergies renouvelables et aux services à l'énergie. 
    "Les Etats-Unis, comme en Europe, c'est une zone dans 
laquelle au fond, la consommation d'électricité croît peu parce 
qu'il y a des efforts d'efficacité énergétique qu'il faut 
continuer à faire", a-t-elle expliqué.  
    "Donc effectivement, nous essayons de nous alléger dans la 
production thermique, en particulier aux Etats-Unis, en Europe 
et dans toutes les zones matures."  
    Selon Les Echos, qui citent une source non identifiée, de 
nombreuses réflexions sont engagées sur le portefeuille 
d'activités du groupe et ces opérations pourraient permettre une 
prise de contrôle de Suez  SEVI.PA , un scénario qui fait 
l'objet de fréquentes spéculations. 
    "Le groupe n'a certes pas mandaté de banque mais la question 
se pose effectivement: il faudra bien utiliser le produit des 
cessions", déclare la source citée par Les Echos. 
    Engie, qui possède 33,55% de Suez, n'a pas souhaité faire de 
commentaire sur cette information.  
    Mi-novembre, le groupe avait démenti des informations de 
presse selon lesquelles il avait mandaté des banques pour mettre 
la main sur Suez. Le sujet n'a été soumis à aucune des instances 
de gouvernance du groupe, avait-il affirmé à l'époque. 
 ID:nFWN13C078    
    En Bourse, l'action Suez avance de 1,97% à 17,64 euros à 
11h30, inscrivant l'une des trois plus fortes hausses du SBF 120 
 .SBF120 , en baisse de 0,75% au même moment.    
    L'action Engie gagne 0,16% à 16,05 euros. 
 
 (Gwénaëlle Barzic, avec Michel Rose, édité par Dominique 
Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant