Engie-Acquisitions en vue dans l'exploration-production

le , mis à jour à 12:36
1

(Actualisé avec précisions) par Benjamin Mallet MAREIL-LE-GUYON (Yvelines), 28 mai (Reuters) - Engie (GDF Suez) GSZ.PA espère conclure des acquisitions dans l'exploration-production (E&P) pétrolière et gazière dans les mois qui viennent, a déclaré jeudi un responsable du groupe. Didier Holleaux, directeur général adjoint en charge de la branche E&P à l'international du groupe français, a également indiqué qu'Engie visait environ 1,2 milliard de barils équivalent pétrole de réserves pétrolières et gazière à "moyen et long terme", contre 760 millions actuellement. "Ce que nous faisons avec notre effort d'exploration nous permet de renouveler nos réserves (...) Pour aller au-delà de cela, ça doit se faire nécessairement par des acquisitions", a-t-il déclaré lors d'un séminaire avec la presse. "On regarde beaucoup d'opportunités, j'ai bon espoir qu'on en conclue quelques-unes dans les mois qui viennent, mais ça reste aléatoire." Evoquant les rumeurs d'intérêt d'Engie pour le groupe pétrolier canadien Talisman, qui avaient circulé début 2014, Didier Holleaux a en outre déclaré: "Nous n'avons pas souhaité considérer faire d'offre sur la totalité de Talisman (...), mais on regarde à chaque fois qu'il se vend un beau portefeuille d'actifs essentiellement gazier." Talisman Energy a finalement été racheté par le groupe pétrolier espagnol Repsol REP.MC fin 2014 pour un montant global de 13 milliards de dollars. ID:nL6N0U0133 Egalement interrogé sur l'intérêt qu'aurait pu avoir Engie pour le britannique BG Group BG.L , Didier Holleaux a répondu: "BG était un peu gros pour Engie E&P, et même pour Engie dans son ensemble, au prix auquel Shell l'a acheté (...). Ça aurait changé très profondément la physionomie du groupe." Royal Dutch Shell RDSa.L a annoncé début avril le rachat de BG Group pour 47 milliards de livres (65 milliards d'euros), précisant qu'il profiterait de cette acquisition pour optimiser sa base d'actifs. ID:nL5N0X528W Didier Holleaux a également rappelé qu'Engie réduirait en 2015 ses investissements dans l'exploration-production, qui ont atteint environ un milliard d'euros au cours des dernières années, pour tenir compte de la chute des prix du pétrole. "Par rapport à l'enveloppe initiale de nos demandes, on est dans une réduction de l'ordre de 25% à 30%", a précisé Didier Holleaux, soulignant toutefois que les grands projets en cours (Cygnus au Royaume-Uni, Touat en Algérie ou Jangkrik en Indonésie) se poursuivaient comme prévu. Le groupe avait indiqué en février que la baisse du budget de sa branche E&P atteindrait 400 millions d'euros sur la période 2015-2016. Engie E&P a enregistré en 2014 un chiffre d'affaires de 2,8 milliards d'euros et un résultat d'exploitation de 900 millions. La branche a produit l'an dernier 55,5 millions de barils équivalent pétrole, dont 67% de gaz naturel et 33% d'hydrocarbures liquides. (Edité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bigot8 le jeudi 28 mai 2015 à 12:34

    MP alors ?