Enfin les vacances ! On a vraiment tous besoin de souffler

le , mis à jour à 09:16
1
Enfin les vacances ! On a vraiment tous besoin de souffler
Enfin les vacances ! On a vraiment tous besoin de souffler

Aujourd'hui, Maxime Vasseur, professeur dans un collège du Pas-de-Calais, ne travaillera pas avec ses élèves de 6e. Il fera des jeux. Dans sa classe de dix-sept enfants, seuls deux répondent encore à l'appel. Même ambiance dans le cossu Versailles : au collège Jean-Philippe-Rameau, moins de la moitié des 890 élèves se souviennent encore du chemin de l'école...

Où sont les autres ? Peut-être assis à l'arrière de la berline familiale, dans les premiers bouchons attendus ce week-end, classé orange. A moins qu'ils ne prennent le train : chez Action Séjours, l'un des plus gros opérateurs de colos et de stages linguistiques, ce dimanche représente « le plus gros départ de toute la saison », avec 1 121 enfants de 6 à 18 ans attendus dans les gares et aéroports.

Officiellement pourtant, les vacances scolaires n'ont pas commencé : elles seront sonnées mardi soir. Mais après une année pénible, un troisième semestre à rallonge, qui a duré douze semaines pour les départements de la zone B, les « suspensions de cours » liées aux examens du bac le 15 juin et du brevet le 23 juin, les grèves, la pluie, le foot... certains n'ont pas attendu le gong pour chausser les tongs. Vite, des vacances !

« Dix jours en moyenne dans un hébergement payant»

« C'est un moment de retrouvailles pour une majorité de Français, de regroupement familial ou amical, explique Jean-Didier Urbain, professeur en anthropologie culturelle à l'université Paris-Descartes. On ne va pas à la plage pour se baigner mais aussi pour être à plusieurs sous le même parasol. » Saskia Cousin, elle aussi anthropologue à Paris-Descartes, voit dans les vacances « l'équivalent contemporain des moissons d'antan. C'est le moment ou l'on recueille le fruit de son labeur », d'autant plus nécessaire que « le travail n'est plus un lieu de socialisation. Le temps de transport réduit les temps sociaux et l'anxiété de perdre son emploi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bouchet1 il y a 5 mois

    un troisième semestre à rallonge, qui a duré douze semaines pour les départements de la zone B, les « suspensions de cours » liées aux examens du bac le 15 juin et du brevet le 23 juin, les grèves, la pluie, le foot..VOILA CE QU EST L'EDUCATION NATIONALE, LES VACANCES D'ABORD, L'INTERET DES ENFANTS ENSUITE!