Enfin, l'état saoudien va régler des milliards de dollars d'impayés aux compagnies de BTP

le
8

En raison de la baisse vertigineuse des cours du pétrole ces derniers mois et donc de ses revenus, l'Arabie saoudite devrait être en mesure de payer des milliards de dollars d'arriérés à des compagnies privées, notamment dans le secteur du BTP, a annoncé jeudi 10 novembre le ministre des Finances fraîchement nommé.

(Photo d'illustration) Le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane, 31 ans, a présenté un plan ambitieux pour réformer et diversifier l'économie saoudienne. ( AFP / FAYEZ NURELDINE )
(Photo d'illustration) Le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane, 31 ans, a présenté un plan ambitieux pour réformer et diversifier l'économie saoudienne. ( AFP / FAYEZ NURELDINE )

"Je ne me rappelle pas du chiffre exact (...) mais il s'agit de milliards de dollars", a dit à la presse Mohammed Aljadaan, précisant que son ministère délivrait chaque jour des milliers d'ordre de paiement. L’État saoudien a déjà payé des arriérés au groupe Binladin, permettant à ce géant du BTP de régler les salaires de milliers d'employés, a annoncé début octobre cette entreprise.

Directeur depuis janvier 2015 de l'Autorité des marchés de capitaux, qui régule les places boursières, M. Aljadaan a remplacé le 31 octobre Ibrahim ben Abdel Aziz Al-Assaf, qui occupait le poste des Finances depuis 20 ans.

DES EXPATRIÉS SANS SALAIRE

Les retards de paiement, en raison de la baisse des revenus de l’État occasionnée par le recul de la rente pétrolière, ont mis en difficultés d'importantes entreprises de construction, en laissant notamment des milliers d’employés expatriés sans salaires dans ce secteur.

L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial, projette un déficit budgétaire de 87 milliards de dollars (80 milliards d'euros) cette année.

Depuis 2014, les prix du pétrole ont chuté de près de moitié, poussant les pays producteurs à prendre des mesures d'austérité sans précédent, comme la réduction des subventions et des salaires des ministres.

Le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane, 31 ans, a présenté un plan ambitieux pour réformer et diversifier l'économie saoudienne. Selon des chiffres officiels, les réserves saoudiennes sont tombées à 562 milliards de dollars en août contre 732 milliards à la fin de 2014.

Les prix du baril de pétrole tournent actuellement autour des 50 dollars après avoir atteint moins de 30 dollars en janvier contre plus de 100 dollars à la mi-2014.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • glitzy il y a 4 semaines

    A l'AFP, ils n'ont plus les sous pour des relecteurs. C'est un stagiaire qui a écrit ça ?

  • dcabon il y a 4 semaines

    La raison pour laquelle l'Arabie peut payer ses dettes est pour le moins surprenante : "en raison de la baisse vertigineuse des prix du pétrole...". Plus sérieusement, j'ai pratiqué les saoudiens pendant sept ans. Ils sont très forts pour les effets d'annonce. Beaucoup moins fort lorsqu'il s'agit de réaliser les plans. Une raison qui leur est propre : ce sont des feignants arrogants ! L'économie saoudienne ne survit que grâce à ses expatriés !

  • dupon666 il y a 4 semaines

    et les armes du ptigro?...ils vont les payer en cheques tintin?

  • domsko il y a 4 semaines

    Houille, houille, houille ... !

  • grelierm il y a 4 semaines

    raisonnement surprenant !!! En plus il ne se rappelle pas du chiffre exact à quelques milliard près, surréaliste !!

  • Gekko. il y a 4 semaines

    "En raison de la baisse vertigineuse des cours du pétrole ces derniers mois et donc de ses revenus, l'Arabie saoudite devrait être en mesure de payer des milliards de dollars"Tellement incompétents ces journaleux...

  • MIKE3000 il y a 4 semaines

    Aller, qu'ils soient vite ruinés, pour qu'ils arrêtent de financer le terrorisme, et qu'ils retournent à leurs monde chamelier duquel ils n'auraient jamais dû sortir!

  • indyta il y a 4 semaines

    il va pouvoir payer parce que le prix de son petrole baisse??