Enfants de stars : l'ambigu privilège

le
0
Ils bénéficient d'avantages matériels et relationnels hors normes, mais les fils et filles de célébrités ont aussi à surmonter certains obstacles psychiques pour trouver leur voie.

Ils sont un peu les nobles de notre époque: à leur naissance, et par le simple fait qu'ils sont nés là justement, dans cette famille, ils reçoivent un nom qui scintille de mille feux, un carnet d'adresses imparable, la libre circulation dans des réseaux de happy few... D'emblée, les enfants de stars ont le front nimbé d'une notoriété qu'ils n'ont même pas à conquérir.

Une chance? Pas si sûr. S., fille cadette d'un acteur français très populaire -et qui tient justement à garder l'anonymat pour pouvoir parler-, affirme que «devoir subir la célébrité fausse la vie». «Mon père était absent, entièrement axé sur ses tournages, ses répétitions au théâtre, sa réussite; petite, je constatais juste qu'il n'était pas souvent là. J'ai commencé à comprendre qu'il y avait une particularité dans notre famille quand il venait me chercher à l'école le samedi matin. Tous les enfants étaient curieux, les gens avaient l'air de le connaître... Peu à peu, je

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant