Enfants d'homos : «On est comme tout le monde»

le
0
De 24 à 40.000 enfants vivent dans des familles homosexuelles selon l'Ined. Ceux que Le Figaro a interrogés assurent «qu'ils vont bien.» Pour eux, ce qui compte, «c'est l'amour».

Il y a maman et il y a «Nane». Louise, 27 ans, a été élevée par deux femmes. Une situation qui pourrait devenir courante: la ministre de la Justice Christiane Taubira présentera le 31 octobre en Conseil des ministres le projet de loi autorisant les couples homosexuels à se marier et à adopter des enfants. Comment grandit-on dans une famille homosexuelle? Manque-t-on de repères, de figures auxquelles s'identifier? «On est comme tous les enfants», sourit Louise. «Pour moi, ma famille est normale. Ce qui compte pour un enfant, c'est avant tout l'amour», raconte la jeune femme, devenue contrôleuse du travail.

«Mes deux mères se sont occupées de moi comme n'importe quels parents. Elles venaient me chercher à l'école, m'aidaient à faire mes devoirs, ne me laissaient pas assez sortir à mon goût quand j'étais adolescente...La famille, quoi», s'amuse la jeune femme. Tout au long de son enfance, Louise a eu un contact «régulier» avec son père, l'ami avec lequel sa mü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant