Enfant tuée à Toulouse : la piste accidentelle écartée

le
0
La fillette de 4 ans aurait été tuée par le conjoint de sa mère, qui aurait tiré à travers la porte de la salle de bains où elle était réfugiée. Le suspect a été placé en garde à vue.

Les enquêteurs privilégient désormais la thèse de l'acte volontaire pour expliquer la mort d'une fillette de 4 ans, tuée lundi d'une balle dans la tête dans un appartement de Toulouse. La fillette, prénommée Shaloma selon La Dépêche.fr , a été retrouvée grièvement blessée lundi en fin d'après-midi avant de mourir moins d'une heure après.

Les premières informations de source policière évoquaient la thèse d'un accident: un homme disait avoir déplacé un sac déposé par un tiers dans cet appartement du quartier populaire d'Empalot et contenant un fusil. Selon la première version des faits, le coup serait parti malencontreusement, il aurait traversé la porte de la salle de bains dans laquelle se trouvait Shaloma et atteint celle-ci en pleine tête.

Plusieurs portes défoncées

Le procureur Michel Valet a finalement indiqué mardi privilégier «une hypothèse qui n'est pas celle de l'accident». Le concubin de la mère de Shaloma, placé en garde à vue sous le chef

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant