Enfant majeur : faut-il opter pour le rattachement au foyer fiscal ?

le
0

(lerevenu.com) - Votre enfant majeur est en principe imposé personnellement et doit déclarer ses éventuels revenus séparément. Toutefois, vous pouvez continuer à rattacher cet enfant dans votre foyer fiscal s'il a moins de 21 ans ou moins de 25 ans et poursuit des études. Ce rattachement vous permet en général de bénéficier d'une économie d'impôt grâce au système du quotient familial.

Mais depuis l'imposition des revenus de l'année 2013, la baisse de cet avantage fiscal change la donne. L'économie d'impôt liée au rattachement d'un enfant majeur à votre foyer fiscal peut, dans certains cas, être moins intéressante que celle liée à la déduction d'une pension alimentaire versée à un enfant qui a pris son indépendance. La rentrée universitaire est l'occasion de faire le point sur le traitement fiscal de vos enfants majeurs. Qu'est-ce que le quotient familial ?

Le quotient familial est le montant de votre revenu net imposable divisé par le nombre de parts de votre foyer. Ce nombre de parts dépend du nombre de personnes à charge et de votre situation de famille. Il permet d'atténuer la progressivité de l'impôt sur le revenu.

Toutefois, l'avantage fiscal lié à ce quotient est limité par la règle du plafonnement. Depuis l'imposition de vos revenus 2013, la loi prévoit désormais que l'économie d'impôt maximale pour chaque demi-part supplémentaire (par exemple pour le premier et le deuxième enfant) passe à 1.500 euros au

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant