Enfant majeur : avez-vous intérêt à le rattacher à votre foyer fiscal ?

le
0
Doit-on rattacher son enfant majeur à son foyer fiscal ? (© DR)
Doit-on rattacher son enfant majeur à son foyer fiscal ? (© DR)

L'enfant majeur est en principe imposé séparément. Toutefois, vous pouvez continuer à le rattacher à votre foyer fiscal s'il a moins de 21 ans, ou moins de 25 ans et poursuit ses études.

Avantage du rattachement : vous continuez à profiter d'une demi-part, voire d'une part, supplémentaire pour le calcul de votre impôt. L'économie d'impôt maximale liée à la demi-part de quotient familial est aujourd'hui de 1512 euros

Vérifiez votre taux d'imposition

Si vous êtes peu imposé (taux marginal 14%) : conservez votre enfant majeur sur votre déclaration d'impôt.

Si vous êtes très taxé (à 41 ou 45%) : demandez à votre enfant de remplir sa propre déclaration. Et versez-lui une pension alimentaire déductible du revenu global dans la limite de 5 738 euros.

Si vous êtes moyennement imposé (soit taxé à 30%) : nous recommandons plutôt le rattachement. Mais chaque foyer fiscal est un cas à part. Il faut tenir compte de l'impact du détachement sur la majoration pour enfant de certaines réductions d'impôts.

Quel que soit votre taux d'imposition, si votre enfant majeur ne vous donne pas droit à une demi-part mais à une part de quotient familial, mieux vaut toujours le conserver sur votre déclaration de revenus.

Car l'économie d'impôt liée à son rattachement peut atteindre 3024 euros (1512 X 2), ce qui est toujours plus que le gain

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant