Energy Transfer rachète Regency Energy Partners

le
0
ENERGY TRANSFER RACHÈTE REGENCY POUR ENVIRON 11 MILLIARDS DE DOLLARS
ENERGY TRANSFER RACHÈTE REGENCY POUR ENVIRON 11 MILLIARDS DE DOLLARS

(Reuters) - L'exploitant américain d'oléoducs et gazoducs Energy Transfer Partners a annoncé lundi avoir conclu le rachat de Regency Energy Partners, dont il était déjà actionnaire, pour environ 11 milliards de dollars (9,8 milliards d'euros) dans le but de simplifier sa structure juridique.

Les actionnaires de Regency recevront 0,4066 action Energy Transfer et 32 cents en numéraire pour chacun des titres en leur possession.

L'offre représente une valorisation de 26,89 dollars par action Regency sur la base du cours de clôture d'Energy Transfer vendredi, soit une prime de 13% sur le dernier cours de clôture de Regency.

A la Bourse de New York, Regency gagnait 7,3% vers 16h10 GMT alors qu'Energy Transfer perdait 4,4%.

Energy Transfer et Energy Transfer Equity détiennent au total environ 22% du capital de Regency selon les données Thomson Reuters.

Energy Transfer Equity détient parallèlement les droits de distribution de Regency et d'Energy Transfer Partners. En outre, Kelcy Warren est à la fois directeur général d'Energy Transfert Partners et président d'Energy Transfer Equity.

Le numéro un des oléoducs et gazoducs aux Etats-Unis, Kinder Morgan, a annoncé l'an dernier son intention de réunir toutes ses filiales cotées au sein d'un seul groupe, un projet de 44 milliards de dollars destiné à simplifier sa structure.

Beaucoup de sociétés du secteur ont opté pour le statut de "master limited partnership", proche de celui de commandite simple, qui leur permet de ne pas payer d'impôt si elles distribuent la majeure partie de leurs profits à leurs actionnaires mais qui les oblige aussi à restituer une partie de leur trésorerie à leur commandité.

Energy Transfer Equity a accepté de réduire de 320 millions de dollars en cinq ans les montants reçus d'Energy Transfer, ont expliqué les deux groupes lundi.

La chute des cours du pétrole a aussi joué un rôle dans l'opération, a reconnu Mike Bradley, le directeur général de Regency.

"A la lumière de la volatilité actuelle des cours des matières premières et de l'évolution des marchés de capitaux, il est devenu clair ces derniers mois que Regency avait besoin d'une taille accrue et de diversification", a-t-il dit.

L'opération doit permettre à Energy Transfer de développer ses capacités au Texas, où se trouvent de nombreux gisements de schistes.

(Swetha Gopinath à Bangalore; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant