Energy Transfer "ne peut pas" racheter Williams, dit son DG

le
0
    NEW YORK, 5 mai (Reuters) - Energy Transfer Equity (ETE) 
 ETE.N  ne pourra pas concrétiser le rachat de son concurrent 
Williams Cos  WMB.N  pour 21 milliards de dollars en raison de 
problèmes fiscaux, a déclaré jeudi le directeur général de 
l'exploitant de gazoducs. 
    "Nous ne pouvons pas conclure cet accord", a dit Kelcy 
Warren lors d'une conférence téléphonique. "Sans une 
restructuration importante de cette transaction, qu'Energy 
Transfer est très désireuse et désire effectivement faire, sans 
cela, nous n'avons pas d'accord." 
    ETE a fait savoir en avril que ses avocats pourraient ne pas 
être en mesure de fournir un avis fiscal requis pour cette 
opération. L'avis fiscal en question a pour but de confirmer que 
l'acquisition répond à une disposition du code américain des 
impôts, la rendant ainsi non imposable pour les actionnaires des 
deux sociétés.   
    Kelcy Warren dit qu'Energy Transfer serait disposé à 
renoncer à la partie en numéraire de son offre en cash et en 
actions sur Williams. 
    La chute des cours du pétrole depuis l'annonce de cette 
opération en septembre rend ce rachat plus difficile à financer 
mais aussi à justifier auprès des actionnaires de Williams, dont 
la valorisation a été réduite par rapport au montant initial de 
33 milliards de dollars. 
    ETE aurait besoin de lourdement s'endetter pour financer la 
partie en numéraire de la transaction, évaluée à 6 milliards de 
dollars. 
 
 (Michael Erman; Bertrand Boucey pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant