Énergie : un débat sans tabou mais au cap fixé

le
0
La ministre de l'Écologie Delphine Batho a donné ce jeudi le coup d'envoi du débat national sur la transition énergétique qui se déroulera sur six mois pour aboutir en juillet à une loi de programmation.

Un débat «sans tabou» mais au cap déjà fixé par le président de la République. C'est ainsi que Delphine Batho, la ministre de l'Écologie et de l'Énergie, a résumé jeudi le «débat national sur la transition énergétique», dont elle donnait le coup d'envoi officiel ce jeudi.

Le gouvernement a créé pas moins de cinq instances collégiales pour orchestrer, du début de l'année prochaine jusqu'à fin juin, des débats nationaux et régionaux sur les grands choix énergétiques de la France. À l'issue de ce processus, le «conseil national de la transition énergétique», qui réunissait pour la première fois jeudi ses 112 membres (patronat, syndicats, associations environnementales et de consommateurs, élus locaux, parlementaires, État), rédigera des recommandations au g...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant